Maule 21

Q 19 : Stationnement

jeudi 28 février 2008 Maule21

Question n°19

Bonjour à toutes & à tous

1° Un constat navrant : les piétons ne peuvent plus circuler sur les trottoirs.
De plus en plus fréquemment dans la Cauchoiserie, les riverains ont pris l’habitude de garer leurs véhicules sur les trottoirs, obligeant les piétons à circuler sur la chaussée . Cette pratique est de plus en plus courante, dans des lieux très dangereux : sortie de virage avec rétrécissement de chaussée, stationnement en quinconce dans des lieux sans visibilité. Tous ses riverains bien entendu disposent de garages et de jardins.
Autre point sensible « rue de Mareil, la poste » les voitures ne sont pas à cheval entre chaussée et trottoir, mais sur la totalité des trottoirs, encore une fois risque d’accidents pour les piétons qui sont
obligés de marcher sur la chaussée .
La municipalité et la gendarmerie ne devraient elles pas faire respecter le code de la route ? La circulation des piétons n’est elle pas primordiale ?

2° Amélioration de la visibilité à certains carrefours dangereux.
L’installation de miroirs aux intersections : ex : rue du Pain Perdu et route d’Herbeville (intersection
proche d’un virage), rue des Maréchaux et route d’Orléans (visibilité difficile)

Sans doute d’autres cas à revoir qui sont restés trop longtemps dangereux ! La sécurité toujours la sécurité n’est elle pas primordiale ?

Merci pour l’intérêt que vous accorderez à ma demande

Cordialement

— Envoi via le site Maule 21 (http://www.maulexxi.com/) —

Réponse :

Vous avez mille fois raison ! Cette dérive est apparue il y a quelque temps et s’amplifie de jour en jour. La première réaction d’accuser les automobilistes d’incivilité et de faire appel à la Police ne nous semble pas, à la réflexion, d’une grande efficacité. C’est de l’ordre du "yaka" ingérable. En matière routière le comportement des individus n’est jamais gratuit. Si l’on a pris l’habitude de mettre sa voiture sur le trottoir, c’est, en particulier, qu’on ne veut pas la voir emboutie par un autre conducteur maladroit. Une voiture coûte chère, les réparations contrariantes et les assurances minimum. Mais alors, l’incivilité n’est-elle pas plutôt celle de celui qui "oublie" maintenant de laisser une carte comme avant ? Le problème n’est donc pas si simple d’autant que cette pratique conduit à laisser plus de place pour rouler et, ainsi, à augmenter la vitesse et amplifier le danger. C’est l’illustration d’une règle de la sécurité routière qui veut qu’en éliminant un risque on en crée généralement un autre à côté... Le problème que doit résoudre la Mairie est donc complexe, puisqu’il ne suffit pas de remettre les voitures sur la rue et rendre les trottoirs aux piétons. Mais il faut également protéger les véhicules des riverains qui ont aussi, comme tout le monde, le droit d’utiliser la chaussée. Des solutions existent et l’on en a la démonstration plus ou moins heureuse dans les communes des environs. Chaque cas est particulier et vous avez pointé le problème de la rue de Mareil qui est devenu au fil du temps insupportable. D’où viennent toutes ces voitures ? Contrairement à une idée reçue, pas forcément de la Poste ! Alors avant de dire "yaka", nous allons regarder sérieusement le problème pour comprendre ce qui se passe vraiment et traiter la cause en liaison avec les habitants du quartier.
Pour ce qui concerne les miroirs sur la voie publique, ceux ci étaient, il n’y a pas si longtemps, interdits par la réglementation. Un miroir en verre peut être brisé voire vandalisé et devenir dangereux pour les piétons, convexe, il déforme les objets et déprécie les distances, par réflexion du soleil ou des phares, il peut éblouir et aveugler. Bref, il peut être plus dangereux que bénéfique et son installation comporte toujours des risques. Et si l’Etat a assouplit la réglementation générale sur les voies ne lui appartenant pas, ce n’est pas qu’il considère que les miroirs sont moins dangereux mais que la responsabilité de leur installation incombe maintenant aux élus locaux...
Et pour finir, un mot de mon expérience. Ce ne sont pas les endroits qui ont "l’air dangereux" qui sont les plus accidentogènes. Les accidents arrivent toujours quand on s’y attend le moins...


Vous avez une question, une suggestion ?

Utilisez l'onglet "contact" en haut du site

L'équipe de Maule21 se fera un plaisir de vous répondre en ligne dans les meilleurs délais

Derniers articles
Accueil du site | Contact | Mentions légales | | visites : 80495

Suivre la vie du site La FAQ  Suivre la vie du site Archives